19.05.2019 / Abstimmungen, Sozialpolitik / /

Aide sociale : Le double non offre une chance pour un nouveau départ

Berne, 19 mai 2019 – Les citoyens et citoyennes bernois ont renvoyé aux expéditeurs la loi révisée sur l’aide sociale et la proposition populaire „Pour une aide sociale efficace“. Cependant, le double „non“ ne signifie pas un tas de verre brisé. Le PDC du canton de Berne y voit une chance pour un nouveau départ. L’important est et reste : Le canton de Berne garde le respect nécessaire pour les personnes dans le besoin.

Si un dimanche de vote, un projet de loi du gouvernement et du parlement et une contre-proposition (ici sous la forme d’une proposition du peuple) sont rejetés par les électeurs, on aime parler de désordre. Dans le cas de la Loi sur l’aide sociale, une telle évaluation n’a pas sa place. Le PDC bernois considère le double „Non“ comme une chance pour un nouveau départ

Le débat sur l’avenir de l’aide sociale doit se fonder sur le principe énoncé dans le préambule de la Constitution fédérale : „La force du peuple se mesure par le bien-être des plus faibles“. Concrètement, les points suivants, entre autres, sont en jeu

  • Des économies ou plus d’efficacité, oui, mais pas aux dépens de ceux qui, en raison de leur statut – les enfants et les jeunes ainsi que les chômeurs âgés – n’ont aucune chance de changer leur situation de leur propre chef, selon la devise : combattre la pauvreté, et non les pauvres.
  • Investissements ciblés dans des mesures prometteuses de succès à moyen et long terme.
    Une coopération plus intensive avec l’industrie dans le but d’intégrer davantage de personnes sur le marché du travail.
  • Dans le développement de l’aide sociale, il n’y a pas lieu a experimenter avec des tentatives cantonales isolées qui ne conduiraient qu’à une concurrence sociale néfaste entre les cantons.
  • Renforcer les services sociaux et promouvoir les employés qui sont en contact direct avec les bénéficiaires de l’aide sociale et dont le travail a une influence importante sur les coûts des services sociaux.
  • Une vraie coopération entre les responsables de la Direction de M. Schnegg, d’une part, et les professionnels et les organisations professionnelles, d’autre part, au lieu de la polarisation actuelle.

Le PDC est convaincu que le canton peut ainsi réformer son système d’aide sociale de manière juste et équitable dans l’intérêt des personnes concernées, tout en tenant compte de sa situation financière.

PDC bernois

Informations/renseignements:

– Mohamed Hamdaoui, député PDC au Grand Conseil : 076 646 02 89
– Béatrice Wertli, présidente du PDC bernois : 079 873 88 88 08
– Synes Ernst, vice-président PDC bernois : 079 432 09 73