10.05.2019 / Leserbrief / /

Une question de dignité !

Le 19 mai, le souverain bernois devra se prononcer sur sa politique sociale. La majorité de droite soutient le projet du Conseil Exécutif qui reviendrait à réduire de 8% à 30% l’aide sociale accordée actuellement à 47 000 personnes dans ce canton – dont beaucoup d’enfants, de familles monoparentales et de chômeurs de plus de 55 ans. Mais il pourra aussi se prononcer sur un projet populaire qui vise à cibler son aide sur ces groupes particulièrement vulnérables. Cette sorte de contre-projet a l’aval de la gauche et des formations du centre. Je le soutiendrai sans réserve. Contrairement à certaines idées reçues, les prestations d’aide sociale en Suisse et dans le canton de Berne ne sont pas exorbitantes. Il est donc erroné d’affirmer que les dispositions actuelles favoriseraient (quelle épouvantable expression !) une forme de « tourisme social ». Accepter le projet populaire ne signifie pas forcément pour autant se satisfaire du statu quo. Il vise à présenter des alternatives pour maîtriser les coûts de l’aide sociale et combattre certains abus tout en offrant aux personnes en situation de précarité de maintenir leur dignité et de conserver l’espoir de se réinsérer. Raisons pour lesquelles je soutiendrai sans réserve le projet populaire et invite celles et ceux qui ont la dignité humaine chevillée au corps à en faire autant.

Lettre de lecteur parue dans le  Journal du Jura du 5 mai 2019

Mohamed Hamdaoui, député PDC au Grand Conseil, Bienne